Activités 2017

Voir le programme complet

La Maison « 3 E » Écoconstruction

10briquesterrecruesm 11enattendantlesolairepassifm ecologique1terrassementpuitscanadienm 2fondationsisolantesm 3ossatureboism 4charpentem 5posechevronsm 6maison3eavantcouverture 7isolationlainemoutonm 8poseardoisesm 9bottesdepaillem

Rechercher efficacement et pour le long terme, une nouvelle manière de « construire », c’est proposer des maisons simples, saines et agréables à vivre à proximité des gisements des différents matériaux de base.

En replaçant l’habitat dans son milieu rural originel, les bilans écologiques, économiques et financiers sont sans aucune commune mesure avec ce qui existe aujourd’hui. C’est rendre accessible à plus grand nombre, un habitat décent où le critère de sélection n’est plus celui d’un problème financier mais celui d’un choix de vie différent, avec ses exigences et ses immenses avantages.

Plus encore, c’est participer activement et directement à la difficile et passionnante recherche d’une nouvelle économie liée à une manière d’habiter et de vivre vraiment écologique.

Les 12 et 13 mars les fondations sont sorties de terre. Elles sont en sable et chaux, donc sans ciment ; le bambou remplace avantageusement le ferraillage. Une double rangée de briques alvéolaires très isolantes constitue le mur de soutainement qui fait le tour de la maison. A l’intérieur des fondations, la masse de terre et de graviers accumulent l’énergie solaire pour la restituer lorsque la température diminue. Ce mur de briques servira de support pour le prochain stage d’ossature bois les 2 et 3 avril. La maison 3 E sera couverte pour l’Ecofestival. Elle sera, avec le groupe Pantone-Colza, une des nombreuses attractions de cet évènement.

La maison autonome expérimente une maison écologique pour moins de 25 000 euros de matériaux

La maison autonome décide pour ce Printemps 2005 de construire un bâtiment de 50m² en paille et terre doté de solaire passif dans le but d’expérimenter :
– que le coût d’une maison écologique conçue de manière simple et astucieuse peut défier toute concurrence quant au prix de revient des matériaux et mieux encore si l’entraide et la confiance en réduit d’autant le coût,
– qu’une maison écologique peut utiliser entièrement des matériaux issus des ressources de la terre avec un minimum de transformation et très peu d’énergie fossiles, dont les performances en termes de santé, de confort, d’écobilan énergétique, de non pollution et de recyclage, n’ont rien à envier aux produits industriels,
– qu’une maison écologique participe à restaurer convivialité et activité en milieu rural à travers la valorisation des produits de la ferme et de l’élevage (bottes de paille, laine de mouton…) et l’instauration de circuits courts de distribution.

La maison « 3 E »

( video disponible sur le site)

1 Ecologique

Les matériaux de proximité (très peu de transport) sont fabriqués par le soleil donc sans pétrole : paille, bois local non traité, bambous, chanvre, laine de mouton , terre, …, renouvelables et recyclables, en résonance avec le corps humain, de faible coût énergétique et autorisent des formes esthétiques en alternance avec la ligne droite. Pas de ciment, pas de ferraillage, mais de la chaux de la brique pilée pour l’étanchéité, des bambous pour rigidifier la dalle, aucun traitement des bois, aucune peinture synthétiques etc.

2 Economique

Très économique à l’achat, le coût des matériaux ne dépasse pas 20 000 euros pour 70 m². Très économique en matière de chauffage, la maison est conçue comme un unique grand capteur solaire et se passe d’une technicité complexe en utilisant le simple bon sens :
– La paille à l’extérieur, très isolante, arrête le froid avant le mur. Ce même mur, véritable radiateur constitué de Briques de Terre Comprimée (B T C) fabriquées à l’aide d’une presse à main, ainsi que le sol, également en terre comprimée, captent les rayons solaires d’une verrière, accumulent la chaleur pour la rayonner d’une manière diffuse à travers la maison. Le verre simple, le moins cher de tous, ayant le meilleur bilan énergétique que tous les autres doubles ou triples vitrages pourvu qu’il soit géré par un volet, demande une petite gestion de 2 minutes par jour. Les fondations profondes, en doubles rangées de briques isolantes, récupèrent les 12 ou 13 °C du sous-sol accumulés dans une masse de gravier.

3 Entr’aide

Le travail partagé peut diminuer de moitié le coût d’une maison. Il apporte la satisfaction d’avoir acquis confiance et savoir faire, régénère le tissu social et évite de perdre sa vie à la gagner en contractant des emprunts lourds qui engagent toute une vie.

Ce concept « maison 3 E » rend l’habitat écologique accessible au plus grand nombre, redéfinit la notion du travail et de l’argent et rapproche l’habitat du monde rural et paysan à travers le choix des matériaux issus de l’agriculture locale.

Voir aussi la maison à 10 000 €: l’Habiterre