PROGRAMME des activités 2021

Construction d'une maison "hobbit" ( love shake) au mois d'août

Autonomie alimentaire

AUTONOMIE ALIMENTAIRE :

potager-104

L’autonomie alimentaire est un problème de sécurité nationale .
Autrefois, dans chaque commune, on considérait quatre sortes de sécurité :

  • la sécurité alimentaire,
  • la sécurité extérieure, contre les envahisseurs,
  • la sécurité sanitaire, contre les épidémies,
  • la sécurité intérieure, pour le respect de l’ordre public .

Une certaine surface nécessaire pour l’alimentation du village était prise en compte, protégée et gérée.
Les « communs », de même, étaient gérés
et utilisés par les villageois.

Actuellement, seulement 2 % des aliments consommés dans un territoire proviennent de ce territoire. La non-territorialisation de la production alimentaire est une question de sécurité intérieure voire nationale !

Aujourd’hui, il y a des stocks stratégiques de pétrole pour tenir 9O jours , mais aucun stock alimentaire.

 Être autonome n’est pas un repli sur soi : c’est une responsabilité individuelle qui allège le fardeau collectif. 

Dans son interview : https://www.youtube.com/watch?v=INiXBf31Dlw,  Stéphane LINOU considère que la sécurité concerne autant le monde des Sapeurs Pompiers que celui de l’organisation locale du monde agricole et des consommateurs.

Un projet de résolution pour interpeller le gouvernement a été posé
par Françoise LABORDE, sénatrice de Haute Garonne : il a manqué treize voix pour qu’il soit adopté.

*

degustation

jus-dherbe


Sur le banc thermique: des pousses d’herbe de blé
qui seront transformés en jus de grande qualité nutritive

      L’approche d’une alimentation saine est l’occasion de développer notre capacité à ressentir par soi-même les attitudes et les gestes en vue d’une réelle satisfaction. Parce qu’il est pratiqué plusieurs fois par jour et ce, durant toute notre vie, l’attention que l’on porte à l’acte de « manger » est l’occasion d’une grande prise de conscience et d’évoluer sur notre itinéraire de vie.
Manger met en évidence les liens qui nous unissent à nous mêmes, aux plus proches, mais aussi à nos engagements dans la marche du monde. Par nos choix alimentaires, soyons sûrs que nous participons à l’élaboration d’une civilisation où prédomine la cohérence « Personne- Planète ». Notre bien-être ne se limite pas à notre propre qualité de vie.

La compréhension des lois de la Vie qui régissent notre corps, la connaissance des denrées alimentaires pour le nourrir, les changements de nos réflexes d’achat, les outils pour faire de notre nourriture des vrais repas, beaux, odorants, savoureux et générateurs de santé, tout nous invite à

« faire son jardin » et gagner jour après jour
notre part d’autonomie alimentaire.

Ainsi, à travers cet engagement majeur de nourrir notre corps en vue d’une pleine réalisation de soi, c’est un hymne à la vie que nous semons pour une réconciliation entre la Terre et les Hommes.

grelinette

Cultiver sans retourner la terre pour ne pas enfouir l’intense vie du sol qui serait ainsi asphyxiée

Les haies : des baies, des noisettes, du bois, de l’ombre, des insectes , des oiseaux, de la rétention d’eau, des couleurs … un paysage!

potager-104

…des légumes toute l’année, une économie personnelle, nationale et planétaire, des solutions MAJEURES pour le transport, le CO2, l’emploi et … tous les problèmes qui n’ont, soi-disant … pas de solutions !

voir les autres activités dans le « programme » 

Nous organisons dans l’année 2 séminaires sur l’autonomie et la permaculture: pratique et théorie