Activités 2017

Voir le programme complet

novembre 2016 : l’esprit dans la matière

Novembre 2016

La Maison Autonome : incarner l’Esprit dans la matière

Vivre à 6 sur une seul demi salaire pendant 15 ans, ne plus payer d’électricité depuis 20 ans ni d’eau depuis 40 ans, nous l’avons fait parce que nous l’avons décidé Brigitte et moi .

Notre quête spirituelle n’a de sens qu’à travers les actes quotidiens . Elle inspire notre posture face à l’imposture de nos modes de vie et nous invite à la cohérence entre paroles et actes.. Pour ce faire, nous avons remplacé le « contre » par le « pour » : le soleil et le vent pour l’énergie (sans nucléaire), la pluie pour une eau gratuite et bonne à boire (sans Veolia), un habitat autoconstruit pour économiser un salaire (sans les banques ni Vinci ), la terre et le soleil pour se nourrir ( sans la chimie ni les super-marchés), partage des richesses dont l’expérience pour autoriser la créativité de chacun, et instaurer solidairement une gouvernance fondée sur le don et l’usage des ressources infinies du vivant (sans les politiques et médias ).
Vivre en justesse pour soi, c’est vivre aussi pour la justesse des autres.

Ce qui est juste c’est la satisfaction des besoins vitaux et l’épanouissement culturel et spirituel de chaque être humain sur la Planète. Si je dépasse la mesure de mes besoins, je pèse sur ceux qui sont en-dessous de cette mesure. Je suis donc dans la non-justesse en suivant une trajectoire de vie qui n’est pas la mienne parce que je subis l’intoxication mentale généralisée. Ainsi, je dois assumer, non la culpabilité, mais la responsabilité des conséquences de mes choix sur le monde. Nous oublions qu’à chaque instant nous sommes libre de nos choix malgré la « pression » ambiante.

Se rapprocher de nos besoins fondamentaux et les prendre en charge est une priorité éminemment spirituelle. Boire, manger, habiter, fabriquer son énergie, ajuster ses revenus financiers ( sans plus) à cet essentiel vital, bref, se rendre autonome sur les limites d’un territoire localisé est le fondement majeur de notre existence et la plus solidaire des attitudes .

Plus encore : nous proposons l’orientation d’une véritable gouvernance sociale. Nous n’avons jamais cessé de croire qu’une telle entreprise choisie en toute liberté, verrait son avènement.

Des gestes simples, d’autres valeurs et d’autres modes de vie, génèrent une transformation à plus grande échelle : ainsi, nous avons reçu des dizaines de milliers de visiteurs en quête de sens et engendré un Écohameau qui lui-même inspire d’autres Oasis, véritables ferments d’une autre vision du monde.

Il s’agit de reprendre le pouvoir sur nos vies en produisant solidairement à petite échelle l’essentiel de nos besoins vitaux au lieu de « perdre sa vie à la gagner » dans un « travail » qui devient de moins en moins créatif et subordonné à une économie destructrice des Hommes et de la Terre.

Inspirés et guidés, malgré les obstacles physiques, économiques et sociétaux de l’époque, nous n’avons jamais cessé de croire que nous serions soutenus par cette « reliance » à plus grand que soi. Il ne nous en faut pas plus pour appeler cela : spiritualité .

                                                                                                               Patrick